Le coaching, de l’objectif … à soi

rencontre soiLe coaching, qu’il soit sportif, professionnel ou personnel est une façon d’aller à la rencontre de soi au travers de trois mots principaux:

  • objectif,
  • action,
  • changement.

Véritable rendez-vous avec soi, le coaching est une ressource qui aide à la prise de décision, à passer à l’action, à créer les changements visant à atteindre son objectif.

De l’objectif … au résultat

femme heureuseL’accompagnement coaching répond à celles et ceux qui recherchent une progression, une solution, un résultat … par l’action.

Par ses domaines d’intervention (sports de haut niveau, coaching de dirigeants, coaching d’équipe, orientation professionnelle, développement personnel …), son rayonnement médiatique, le développement des formations, … et son vocabulaire :

  • objectif,
  • acteur du changement,
  • résultat,
  • performance,
  • réussite,
  • dépassement de soi,
  • challenge …

le coaching véhicule une image dynamique, efficace et contemporaine. Il est devenu en quelques années l’accompagnement de prédilections des personnes en quête de changement, d’optimisation, de pensée positive, de développement personnel et professionnel.

L’objectif

Il est notre souhait, notre désir, notre demande consciente définit en fonction de nos pensées, croyances, perceptions … Aussi, l’objectif induit l’idée qu’une fois atteint notre niveau d’équilibre, de bien-être, de satisfaction, de confort … sera plus important, meilleur.

Le résultat

Il est la finalité qui permet de constater si l’objectif a été atteint. Cependant il peut être apprécié différemment selon nos critères de référence. Autrement dit, même en cas de réussite notre satisfaction peut-être mitigée. Inversement, une situation d’échec peut être une source d’inspiration et apporter un sentiment de réussite.

Notre éducation, notre exigence, notre tendance à la comparaison, notre caractère, le niveau d’enjeux … sont autant d’éléments qui influencent le jugement de soi et nous font apprécier différemment le résultat.

Exemple:

Si votre objectif est la réussite d’un examen, l’obtention d’un diplôme … et que vous y parvenez, alors au delà de la finalité vous pourriez en plus avoir des bénéfices secondaires:

  • plus de confiance en vous,
  • augmenter votre niveau d’estime,
  • identifier des stratégies de réussite,
  • donner du sens à vos actions, à votre avenir,
  • créer, confirmer ou déconstruire une ou plusieurs croyances, …

Tandis que, si vous n’y parvenez pas, vous pourriez alors tout aussi bien vous dévaloriser, vous  juger dans le négatif en fonction de vos croyances, de votre histoire, de votre culture, de votre vie sociale.

Réussite ou échec … seul l’expérience

réussite et échec Penser en terme d’objectif est une aide pour canaliser ses actions, rester concentré, déterminé. Cependant cette posture favorise les notions de réussite et d’échec, de jugement. Cela induit de vivre les événements continuellement dans des états alternés de joie et de souffrance.

Afin de s’éloigner de ce type de raisonnement « réussite / échec », une posture autour du non jugement semble essentielle. Le but est de raisonner en terme d’expérience . Par conséquent, en sortant du jugement de soi la personne s’offre davantage d’ouverture d’esprit, de positif, de sérénité. Elle reste enseignable et s’identifie dans une moindre importance au résultat.

Reprenons l’exemple de l’obtention d’un diplôme. Dans une situation de même réussite, les personnes auront des niveaux bien différents de satisfaction et d’expression. De même en cas de situation d’échec identique, certaines personnes seront dévastées alors que d’autres le vivront plus sereinement. Donc, elles auront une lucidité leur permettant de voir les opportunités alors que les plus attristés auront plus de mal à rebondir, à entrevoir des solutions.

 

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. » – Albert EINSTEIN

De l’objectif … à soi

expérienceSi en coaching l’objectif est important et que sa finalité l’est tout autant dans une société valorisant la culture du résultat, il est tout aussi essentiel de s’en détacher pour limiter les effets de cette dualité « réussite / échec ». Sortir du « il faut que » pour aller davantage vers « j’accueille une expérience ».

Dans l’absolue l’expérience est neutre, elle est ce qu’elle est … sans jugement de soi. Ce changement d’approche mentale offre une toute autre relation à soi, à l’action d’entreprendre, à sa vie en général.

Au delà du résultat conscient espéré par l’objectif fixé, ce dernier peut être considéré comme le prétexte inconscient pour démarrer un cheminement vers soi par la prise d’actions.

 

Se livre pourrait vous intéresser: S’autoriser à cheminer vers soi – Joëlle MAUREL

 

Vous avez aimé l’article ! Merci pour votre like ! partage !

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

2 Commentaires

11
  • Liliane Rastello Woods

    J appreci et partage votre vision et pratique du coaching
    Merci
    Liliane rastello woods

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.