Coaching d’entreprise : du sur-mesure !

coaching d'entrepriseDu coaching d’entreprise ! Pour qui ?

Du dirigeant d’entreprise au responsable de service, du directeur au manager, du cadre à l’exécutant … le coaching d’entreprise peut s’adresser à tous.

Pour autant le coaching d’entreprise se limite généralement aux salariés ayant des fonctions de directions, d’encadrement … d’une part pour des raisons liées aux besoins spécifiques en savoir être dans les relations humaines et d’autre part pour des raisons financières trop lourdes à généraliser dans un cadre de coaching d’entreprise ouvert à tout le personnel.

Coaching d’entreprise pour responsable d’équipe

A ces postes de travail, fonctions de direction et d’encadrement, l’employé est soumis à de fortes contraintes et à des responsabilités humaines et économiques. Il se doit d’être moteur, leader, pour amener une équipe, un service, à avoir l’envie d’optimiser ses performances.

En plus de ses activités techniques et administratives à accomplir, le responsable d’équipe est par excellence l’acteur d’entreprise qui se doit d’impulser :

  • un climat propice dans les relations humaines,
  • les changements à accompagner,
  • l’accompagnement des décisions impopulaires,
  • une attitude et un esprit de leader,
  • du soutien, de la reconnaissance, de la valorisation,
  • de la cohésion d’équipe, du challenge,
  • du sens, une vision, des perspectives …

Ces salariés responsables sont les plus à même à avoir besoin d’une aide, d’un coaching, d’un accompagnement leur permettant d’appréhender la gestion de tous ces paramètres.

Coaching d’entreprise pour tous

Si le manager occupe des fonctions susceptibles d’induire particulièrement le besoin d’un coaching d’entreprise, rassurez-vous chers managers vous n’êtes pas les seul !

Du dirigeant aux divers collaborateurs, le coaching d’entreprise est l’opportunité d’évoluer vers :

  • la communication et la gestion des ressources humaines,
  • sa capacité à trouver les bonnes solutions,
  • sa proactivité, son leadership, sa pensée … positive,
  • la vision de soi, des autres, de l’entreprise,
  • plus de sérénité, plus d’action cohérente,
  • l’accueil du changement, des événements,

Pour autant trois critères limites encore une large démocratisation du coaching d’entreprise :

1 – le coaching d’entreprise et le coaching en général reste une activité méconnue chargée de fausses croyances l’assimilant à de la formation, à du consulting, à des conseils directifs à suivre, à de la thérapie. Si personne n’aime s’entendre dire ce qu’il à faire en revanche il est motivant de trouver par soi même l’action qui nous semble juste de faire. Le coaching est un soutien qui permet au dirigeant, au manager … de trouver ce qui fait sens pour lui, de comment le concrétiser et de le mettre en action.

2 – le coût (entre 5000 € et 30 000 €) qui peut être un frein pour la PME-PMI. Perplexité et doute de la part du dirigeant sur l’intérêt du retour sur investissement ! De plus, étant dans un modèle, de société et d’éducation, matérialiste nos investissements matériels nous paraissent plus déterminants que ceux du domaine immatériel. Si le coût d’une formation peut justifier un investissement aux yeux du dirigeant, le coaching d’entreprise est plus sujet à controverse car il s’agit d’une évolution du savoir être et la mise en place d’action dont le contenu des séances de coaching reste confidentiel entre le coaché et le coach.

3 – la demande des salariés eux-mêmes est faible ! car reconnaître avoir besoin d’aide en entreprise peut être perçu comme un signe de faiblesse, d’incompétence. La demande d’un coaching d’entreprise émane le plus souvent du dirigeant lui même ou d’un pôle décisionnaire pour le bénéfice de cadres, de managers, de responsables qui ont fait, ou pas, une demande en ce sens. Que le coaching d’entreprise, soit volontairement choisi par le salarié ou gentiment suggéré par l’entreprise à son personnel, il est généralement une expérience positive et appréciée. Néanmoins, l’implication du coaché est essentielle, et c’est en ce sens qu’il est préférable que le salarié soit en demande.

Coaching d’entreprise et statistiques

6% des entreprises Françaises font appel régulièrement au coaching d’entreprise contre 30% à 40% pour les entreprises en Grande-Bretagne. La marge d’évolution du marché Français en coaching d’entreprise reste immense.

Si la demande en coaching d’entreprise poursuit une forte et constante progression, c’est du principalement à deux acteurs économiques qui font du coaching d’entreprise un axe fort de leur programme de formation : les institutions publiques et les très grandes entreprises.

Articles pouvant vous intéresser

le coaching : comment ça marche ? source – psychologies.com

Cadres : réussir son zen management

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

2

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.