La confiance en 5 points

Coaching une clé pour être en confiance

La présence ou l’absence de confiance est la clé de nombreuses solutions comme d’innombrables souffrances. Elle est une source d’équilibre individuel, collectif, social, économique, intime, … La confiance en soi, inspirer confiance, faire confiance, sont autant de paramètres à intégrer dans les étapes de la vie personnelle que professionnelle.

Voici en 5 points le terreau utile au développement de la confiance afin de faciliter naturellement sa présence dans la vie de l’entreprise, de votre couple, etc …

1 – La confiance a horreur des contradictions. Elle a des difficultés à s’épanouir dans ce type de contexte. Les situations où planent l’incertitude, les incohérences, les non-sens, les non-dits, où celles et ceux qui exigent ne sont pas eux mêmes en mesure d’appliquer ou d’expliquer. La confiance accepte mal les donneurs de leçon , l’absence de cohésion ! La confiance a besoin de savoir sur quel pied danser avec de l’attention, du leadership et de la pédagogie. En deux mots : « montrez l’exemple ».

2 – Savoir se tourner vers l’extérieur dans une ouverture d’esprit propice à la curiosité et aux échanges. Instinctivement méfiant pour assurer sa survie, l’humain cherche a se protéger dés qu’une personne entre dans sa zone de sécurité (bulle intime, intégrité psycho-corporelle). Le premier contact est généralement déterminant. Scannez en quelques secondes en fonction de votre expérience et de vos critères de normes sociales l’inconnu pourra vous inspirer confiance s’il vous semble normal, pas dangereux, socialement acceptable et encore mieux s’il représente une ressource intéressante ? La confiance est tout aussi importante avec ses partenaires extérieurs (clients, fournisseurs, financiers, …) qu’avec ses collaborateurs. La confiance a besoin d’une représentation visuelle, d’échange, de respect.

3 – Dans son émancipation la confiance aime les marges d’autonomie et de coopération. Chaque personne consciente et reconnue dans son implication à œuvrer vers un objectif commun au travers de sa responsabilisation individuelle appréciera les collaborations intra et inter équipes. La confiance a besoin de fluidité (congruence) dans les relations, d’une autonomie constructive et non d’une autonomie de mise à l’écart vidée de tout soutien réel. Ne pas mettre autrui en situation d’échec. Offrir de l’autonomie à une personne c’est la rendre responsable de l’activité qu’elle accomplie avec les ressources nécessaires pour y parvenir tout en lui permettant dans un cadre définie d’exprimer sa personnalité et sa créativité.

4 – La confiance a besoin d’être confronté à la diversité. Rencontrer et partager des savoir-faire, se comparer, expérimenter des personnalités, cultiver l’adaptabilité, autant d’occasion de prendre de la hauteur et de regarder comment la confrontation d’éléments va booster la réflexion stratégique et fortifier l’engagement.

5 – La cohérence est sans doute l’élément de base de la confiance. La confiance est sensible aux ordres et aux contre ordres, à l’absence d’un minimum de rigueur et de vision à court terme à minima. De la cohérence à La cohésion de groupe il n’y a qu’un pas mais il permet de donner davantage de sens, de fédérer des ressources et de la motivation. Être cohérent c’est faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait. La confiance a besoin d’une communication claire, simple et cohérente avec les faits. La confiance c’est de permettre à chacun la liberté d’expression et se donner la possibilité d’entendre ce qui dérange.

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

2

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.