Développement et auto-nuisance

développement personnelLe titre du livre de Guy CORNEAU « Victime des autres, bourreau de soi-même » symbolise quelque part la nécessité que nous avons à progresser en matière de développement personnel.

Puisque indéniablement nous avons été victime des autres, que nous pouvons parfois l’être encore selon:

  • nos peurs, nos croyances,
  • notre perméabilité émotionnelle,
  • notre manque de confiance

il est inutile d’alourdir le fardeau au point d’être son propre bourreau en:

  • reproduisant des schémas destructeurs
  • n’osant pas prendre sa place …
  • suivant des croyances limitantes
  • s’infligeant des masques, des jugements
  • cristallisant des attentes face à la vie, aux autres …

 

De victime à bourreau

Et si de victime à bourreau il n’y avait qu’un pas !

Si les autres peuvent parfois être nos bourreaux, ne le sommes-nous pas davantage nous même envers soi  ?

Envers les autres sûrement, consciemment ou pas, volontairement ou pas, il peut arriver de blesser, d’adopter des comportements, des pensées … suggérant nos limites, notre négativité, notre intolérance, notre manque de clairvoyance … et ainsi passer pour un maladroit, un bourreau … un persécuteur …

Bourreau de soi

La réalité que nous percevons issue de nos représentations, perceptions … est notre vérité, nos vérités.

C’est au titre de certaines d’entre elles que nous induisons des agissements, que nous portons des jugements … que ce soit en croyant bien faire ou pas, jusqu’au jour où nous passons un cap, une prise de conscience qui nous libère de ces vérités dont on se rend compte qu’elles étaient porteuse:

  • d’épuisement physique et ou psychologique,
  • de relations toxiques, de stress,
  • de jugements, de colères,
  • de barrières, de limites à oser

Plus grande nous considérons une vérité, plus nous la faisons notre, l’intégrons et agissons en conséquence, au point de ne plus s’en rendre compte et d’en devenir victime par ce qu’elles induisent:

  • se créer des obligations
  • ne pas s’autoriser à …
  • limite du champ des possibles …

Ici, en nous, dans nos propres représentations, de ce qui est ou de ce qui doit être, réside notre plus grand bourreau, soi-même !

Cessez de se nuire !

Etant dans un univers de causes à effets, si nous estimons que d’autres sont nos bourreaux, il peut être légitime de s’interroger sur la part de soi qui y contribue !

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » – Albert EINSTEIN

Que ce soit par nos attitudes, nos peurs,  notre ego, notre physique, notre capacité d’expression orale, nos pensées, nos actions … ne sommes-nous pas à l’origine de ce que nous attirons ?

Quelle est notre part de co-responsabilité dans ce que nous vivons ?

Sans être dans une recherche d’auto-jugement, de culpabilité, de fatalisme … n’y a-t-il pas lieu de voir quelle action peut être menée pour y remédier ? Sur quoi est-il nécessaire d’évoluer ?

nuisanceCessez de se nuire (et de nuire aux autres), voila la performance à développer – le cheminement de vie pour les personnes recherchant:

  • l’harmonie, la paix intérieure,
  • à être soi même,
  • à développer une spiritualité,
  • des relations humaines authentiques

 

Vers le développement personnel

Inutile d’attendre que le temps passe pour avoir des prises de conscience, pour évoluer, pour réaliser un objectif … même si l’âge et l’expérience sont des aides précieuses pour progresser. Les thérapies du développement personnel sont les atouts pour accompagner les évolutions, les changements.

Vouloir cessez de se nuire est une décision qui implique la volonté d’entrer dans une démarche de développement personnel.

« Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison. » – Henry FORD

En l’absence d’un système éducatif (et sociaux économique) centré sur le bonheur de l’individu, il est fort probable qu’après le pré-conditionnement (auxquels nous échappons à de rares exceptions) à répondre aux besoins d’un modèle sociétal sur ce que nous devons être et faire,  il devient utile au cours de sa vie d’être accompagner par un professionnel du développement personnel pour:

  • surmonter des épreuves,
  • déconstruire et reconstruire des croyances
  • développer un potentiel, sa mission de vie,
  • redonner place à son imagination, à son intuition …

 

Si vous avez aimé, partager ! Ces articles pourraient vous intéresser !

GUY CORNEAU : Commençons par faire la paix avec nous-même

THÉRAPIE BRÈVE ET ACCOMPLISSEMENT !

POINTS FORTS DU COACHING DE VIE

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

9

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.