Infobésité

infobésitéInfobésité ! pas un gros mot mais un gros souci en entreprise. Ce qui fut une ressource pour l’entreprise, le toujours plus d’information, est aujourd’hui un casse tête chinois dont les victimes sont les employés, les managers, les cadres …

Les technologies de l’information, de la communication, de plus en plus performantes nous confrontent aujourd’hui à notre limite humaine dans notre capacité à pouvoir gérer toute l’information qui nous arrive tout en assurant nos activités.

Quand l’entreprise ne tient pas compte de l’infobésité dans le temps d’appropriation de son personnel pour maintenir une gestion à flux tendus des activités de production, l’inbobésité devient un paramètre supplémentaire au RPS, au stress … au burn-out.

Entreprise et infobésité

Infobésité, la surcharge informationnelle, voici un élément supplémentaire qui vient nuire au déjà très mauvais chiffre du burn-out en France. Un salarié sur deux serait confrontés au burn-out.

L’information numérique, principale source de l’infobésité, tend à remplacer la relation. Autrement dit, le salarié est censé avoir intégré l’information qui arrive sur sa BAL ou  son mobile. Ainsi, les contacts de la relation directe avec son responsable, son manager, sa hiérarchie, en sont diminués.

Ces derniers ne cherchent pas forcément à s’assurer que l’information transmise soit lue et comprise. Ils se dédouanent même de cette responsabilité première au profit de reporting, de contrôles, de procédures … avec lesquelles ils se sentent eux mêmes dépassés, pris dans un système de management dont ils appliquent les règles sans réelles convictions et avec une perte de sens, faisant vivre un manque de soutien au personnel des fonctions opérationnelles.

L’infobésité est un réel malaise de plus pour l’entreprise qui cumule les RPS – une gangrène pour le personnel.

Si le salarié est dans une profession au sein d’une entreprise qui gère son activité, son poste de travail, en flux tendu, sans intégrer le temps nécessaire d’appropriation aux informations qui lui sont transmises en quantité « infobésité » (900 milliards de dollars le coût généré par la sur-information), l’employé est alors en situation d’échec car :

  • pour en prendre connaissance il devra le faire en lieu et place de son activité ou en dehors de ses heures de travail, à son bureau, à son domicile
  • s’il n’a pas pris connaissance des informations ça pourra lui être reproché comme un manque d’organisation, de performance
  • même s’il en prend connaissance il finira par en omettre et avec le temps et l’accumulation pointe le sentiment de perte en compétence
  • il y a un sentiment de perte de temps à rechercher l’information tandis que des choses plus urgentes sont à faire

 

Conséquence de l’infobésité en entreprise

L’infobésité est une source supplémentaire de stress en entreprise, un facteur de plus au burn-out.

  • avec l’infobésité c’est le sentiment de perdre pied dans l’information qui nous arrive sans cesse
  • gérer l’infobésité c’est devoir accepter une perte de temps en contre partie de son coeur de métier
  • infobéstité et manque de temps c’est avoir le sentiment de faire l’impasse sur d’importante information
  • l’infobésité peut générer une addiction, une dépendance, dans cette course à l’information
  • la surcharge informationnelle conduit à la perte de motivation, à la banalisation de l’information …

Articles pouvant vous intéresser :

Malaise dans l’entreprise, mal-être des salariés
Les solutions alternatives contre l’infobésité
Le malaise social s’amplifie au sein de France Télévisions
Les risques psychosociaux – Les conséquences
Pourquoi l’entreprise stresse-t-elle tant ?
Malaise au travail: prenez-vous en compte le « contrat psychologique »?

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

3

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.