La place de l’objectif dans le coaching de vie

la place de l'objectif dans le coaching de vie

Quelle est la place de l’objectif dans le coaching de vie, dans votre vie ou comment peut-on accompagner une personne sans demande ? En effet, comment aider une personne si elle n’en ressent pas le besoin et à fortiori si elle ne verbalise pas de demande ?

Si demande il y a, elle est souvent insuffisamment définie. L’une des premières étapes du coaching sera d’aider la personne coachée à définir clairement sa demande.

Comment définir un ou des objectifs par rapport à une demande approximative où le flou et l’incertitude subsistent ? La place de l’objectif dans le coaching de vie paraît être centrale. Il sert de repère, à se recentrer durant les séances de coaching et à définir des actions.

« Un problème sans solution est un problème mal posé. » « Si j’avais une heure pour résoudre un problème, je passerais cinquante-cinq minutes à définir le problème et seulement cinq minutes à trouver la solution. » « Un problème sans solution est un problème mal posé. » « On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème. » – Albert EINSTEIN

La place de l’objectif dans le coaching de vie est centrale

Si vous ressentez le besoin de contacter un coach professionnel c’est bien qu’il y a quelque chose qui vous motive.

Premièrement, il peut y avoir le besoin de partager votre vécu, votre situation, d’être écouté et d’avoir parfois un avis extérieur.

Deuxièmement, il y a en principe l’envie d’atteindre une amélioration dans l’un des domaines de votre vie:

  1. soit vous cherchez à obtenir plus, à optimiser une situation déjà préalablement ressenti comme positive que vous souhaitez encore améliorer,
  2. soit vous voulez dépasser, réduire, une étape perçue comme négative ou difficile ou la transformer par un représentation positive.

Cependant, que vous soyez dans un souhait de toujours plus ou mieux, ou encore de transmuter vers le positif, le point commun sera d’être le plus clair possible dans votre demande.

En d’autres termes, votre objectif est une étape cruciale pour un coaching. Comment vous accompagner si vous ne savez pas ce que vous voulez précisément ?

Si tel est le cas, vous devrez commencer par définir votre demande. Définissez vos priorités et apprenez à être très précis sur votre demande.

4 étapes pour formuler votre demande:

  1. Commencez par noter ce que vous souhaitez.
  2. Donnez à chaque souhait un niveau de priorité.
  3. Classez les souhaits selon le niveau de simplicité et de réalisme.
  4. Formuler une demande la plus claire possible pour votre choix numéro un.

Jour après jour, gardez à l’esprit votre objectif et agissez jusqu’à oublier que c’est devenu une habitude.

La place de l’objectif dans le coaching de vie est centrale car c’est le lien entre votre demande et vos actions.

 

Pourquoi l’objectif dans le coaching de vie est-il important ?

Lorsque vous faites des courses, du shopping … partez-vous à l’aventure ou avez-vous planifié votre action ?

Quand nous faisons des activités connues, répétées, nous les faisons sans même y réfléchir. Notre mental est quasiment en mode pilotage automatique et ne craint pas de les effectuer.

Aussi, notre cerveau passe en revue les différentes étapes en quelques secondes:

  • le moyen de transport à utiliser, l’horaire, les lieux où se rendre, avec qui …

Dès lors que nous devons sortir de notre zone de confort, nous sommes bloqués, nous manifestons du stress, la sensation de facilité, de progression, diminue.

Afin de dépasser cet état d’immobilisme ou de faible progression, il convient de mettre en place des stratégies, des étapes.

Vous pourriez commencer par écrire votre objectif, prendre un temps d’analyse et de recul. Une planification des actions conscientes à mener est alors possible.

L’objectif tend à induire des notions comme le choix, l’engagement, le renoncement, la répétition et l’acquisition d’autonomie.

Plus l’objectif est éloigné de notre champ des possibles, plus il est ou paraît inatteignable avec la représentation de devoir se surpasser, d’y consacrer du temps.

l'objectif dans le coaching

Par exemple, pour vous aider à fixer des étapes réalistes, fixez-vous des objectifs regroupant des fondamentaux:

Un objectif mesurable 
• Sinon comment pourrez-vous savoir que votre objectif est atteint ?

Contextuel
• Où, comment, avec qui, quand … allez-vous agir ?

Enjeux 
• Quels sont les avantages et les inconvénients à réaliser l’objectif ?

Réaliste et réalisable 
• Avez vous les moyens pour réaliser l’objectif ?

Stimulant
• Quel sera le changement, la valeur ajoutée, quand vous aurez accompli l’objectif ?

Le meilleur des objectifs, changer vos habitudes !

Comme souvent, nous cherchons à ajouter quelques choses avant même de chercher à retirer quelque chose.

Par exemple, pour perdre du poids il n’est pas nécessaire de se mettre au sport ou d’en faire plus ou encore de prendre des comprimés. Diminuer la consommation de sucre et de graisses peut-être suffisant.

Vous savez que dans votre vie vous avez des habitudes, des routines, des comportements qui tendent plus à vous tirer vers le bas qu’à révéler le meilleur de vous même. Identifier ce que vous n’aimeriez plus faire, ce que vous ressentez comme le moins bon pour vous, que ce soit pour votre santé, vos relations … Et maintenant, voyez comment supprimer cette habitude ou comment la remplacer par une habitude que vous ressentez comme moins toxique, plus épanouissante.

 

L’absence d’objectif peut-elle être un objectif !

Le fait d’être sans objectif peut-il être en soi un objectif ? Ne pas avoir d’objectif c’est faire davantage avec ce qui est. C’est chercher à sortir du contrôle.

La dynamique est de faire avec ce qui ce présente au lieu de vouloir changer quelque chose dans l’intention d’atteindre un objectif.

Par exemple, c’est laisser place à l’intuition face aux synchronicités qui se présentent. L’idée est plutôt de faire avec que de lutter contre ou de lutter pour.

Imaginez vouloir aller déjeuner chez un chef étoilé. Vous pourriez réaliser cet objectif par la mise en place d’actions, comme vous pourriez vous y retrouver invité.

Cependant, sans même avoir eu cet objectif, vous pourriez très bien être amené à vivre ce moment.

Là où l’absence d’objectif peut s’entendre à contrario elle peut être la manifestation d’un système de fuite en matière d’engagement et de responsabilité.

Aussi, quelle place accordez-vous aux objectifs ? Quels sont les domaines de votre vie sans objectif et ceux  avec ?

Avez-vous les mêmes besoins de contrôle dans les différents secteurs de votre vie ?

Faites-vous plutôt vos choix en fonction de ce que vous ne voulez pas ou plus, par élimination ou  selon ce que vous désirez vraiment avec la ferme volonté d’aller vers un but ?

 

La raison d’être de l’objectif dans le coaching de vie

Imaginez lancer des fléchettes vers aucune cible, dans le vide ou vers une cible que vous n’auriez pas définie, au hasard, selon votre humeur.

La place de l’objectif dans le coaching de vie est le pivot qui soutien, justifie, l’action nouvelle et unique ou répétitive dans le but de créer les changements utiles.

En facilitant la mise en mouvement par l’action suite à une prise de conscience et à une décision, les changements concrets touchant aux comportements, aux habitudes et aux pensées se mettent en place. Le sentiment d’être acteur de sa vie est plus présent.

Il est fréquent que les personnes coachées témoignent d’avoir pu:

  • se libérer de croyances limitantes,
  • développer la confiance en soi,
  • dépasser des peurs,
  • confirmer ou d’infirmer une orientation,
  • intégrer la notion du changement,
  • améliorer la relation à soi et aux autres.

Par vos intentions, changements et actions nouvelles concrètes en direction de votre objectif, vous réunissez des éléments identifiés comme étant des facteurs contribuant à la réussite mais aussi vous agrandissez votre potentiel aux opportunités, au développement personnel et à l’évolution de votre zone de confort.

Que vous ayez un objectif ou pas, en intégrant la posture mentale du coaching vous diminuez le regard sur le passé. Votre attention est davantage centrée sur le présent et vos actions.

Fixez-vous des défis en portant des actions réalistes, précises et concrètes.

 

Objectif clair = objectif Lune

Plus l’objectif est clair plus les actions peuvent paraître évidentes. Aussi, un objectif précis contient quasiment en soi la réponse, la solution.

Plus votre objectif est large, flou, incertain, plus vos choix d’actions seront difficiles à prendre, confus …

A l’extrême, si vous êtes sans objectif, il sera d’autant plus compliqué d’être dans une dynamique de programmation d’actions.

En l’absence d’un don d’ubiquité, avoir un objectif c’est renoncer durablement ou momentanément à d’autres souhaits .

Avez-vous déjà remarqué comme il peut-être plus facile de savoir ce que l’on ne veut pas, ou plus, que de savoir ce que l’on désire vraiment au point de s’y investir corps et âme ?

Nos choix s’imposent alors davantage par élimination que part une volonté d’aller vers quelque chose de défini.

L’objectif est une exigence que l’on se fixe, dont la représentation finale prévaut définitivement ou momentanément à tout autre engagement.

place de l'objectif

 

Vers quelle croyance !

Nous pouvons croire que par nos actions nous contrôlons notre vie, nos résultats, notre épanouissement.

De cette pensée, notre ego se réjouit, notre âme s’en amuse !

A contrario, nous pouvons penser qu’il est inutile d’avoir des objectifs et s’orienter vers le lâcher prise. Faire plus simplement avec ce que la vie nous présente.

Si nos pensées sont déjà en soit des actions, les mettre en oeuvre porte le sentiment d’influencer notre vie.

Cependant, sommes-nous totalement maître de nos pensées, de nos actions et donc de notre vie ? Sans doute que non, car la puissance de notre inconscient, de nos conditionnements socio-éducatifs, environnementaux et des mass-médias ont un impact malgré nous.

Entre notre système nerveux autonome, tout ce qui nous échappe en matière de contrôle et nos états de niveaux de conscience, le rôle de l’action peut paraître dérisoire ou donner l’illusion que le fait d’agir nous rend maître de notre avenir. Pour autant, l’action de faire ou de faire faire reste notre moyen conscient le plus évident pour obtenir ce que l’on souhaite.

 

Exercice de coaching de vie

Établissez sur une feuille de papier trois colonnes et écrivez la liste journalière:

  1. de vos pensées en général,
  2. puis dans la deuxième colonne, la liste de ce dont vous parlez en général
  3. et enfin la liste de vos actions en général.

Quel constat faites-vous ?

Avec environ 70 000 pensées par jour, il y a un décalage de réalité au regard de ce que nous disons et encore plus de ce que nous faisons. Aussi, l’importance de cibler et d’être focus sur un objectif aide le mental a limité les systèmes de fuites, de confusion et d’auto-sabotage. Cela permet de parler davantage de ce qui nous anime, de partager nos idées et aspirations. La parole est le moyen de transférer et d’organiser nos pensées vers l’extérieur, d’être entendu et elle nous engage. Par conséquent, elle nous incite à faire.

Avec la confusion mentale qui coexiste naturellement en soi et notre seule réalité, l’instant présent, il semble essentiel pour faire ses choix d’être attentif à ses intuitions et à ses ressentis. Faire taire le mental est une piste mainte fois recommandée par les plus grands de ce monde. Plus vous serez clair avec vous même plus vous serez en mesure de vous fixer des objectifs précis ainsi que des actions.

Vous avez aimé l’article ! Merci pour votre like ! partage !

Le coaching, de l’objectif … à soi

Définir l’objectif coaching

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

8

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.