Le bonheur : les Français ne lachent pas prise !

bonheur et coachingDans la presse féminine et les magazines bien-être, il est légende de lire l’expression :  « le lâcher prise » et d’y trouver des pistes et des conseils pour y parvenir. Qu’en est-il exactement ? Est-il aussi facile d’en parler que d’y parvenir ? Bien sur que non ! Sinon la France ne serait pas le premier pays du monde dans la consommation des psychotropes.

Voilà sans doute l’une des raisons de l’essort du marché du bien-être en France, le mal être ! Même les entreprises intègrent aux travers des RPS (Risques Psychosociaux) la notion de bien-être au travail. Cela en dit long sur les conditions de vie et le milieu professionnel dans une époque qui se qualifie de moderne alors qu’elle génère de plus en plus de contraintes, de stress, de dépendances et de contrôles !

Lâcher prise durablement : le retour à soi

Nombreux sont les subterfuges et les solutions toutes faites qui nous sont proposées, tel une béquille, pour vendre le concept du lâcher prise. Si certaines de ces ressources peuvent contribuer au lâcher prise, comment ancrer en soi durablement ce processus tout auant que cela puisse être une possibilité ?

Vous pouvez y arriver par vous même, par une sensibilisation progressive à votre plein épanouissement ou plus violemment au travers d’un choc émotionnel, d’un facteur déclanchant qui va vous contraindre à dire stop, à poser vos limites, à vous recentrer, à vous écouter,  avant que les dégats causés sur l’état psychique et physique soient extrémes.

Rassurez-vous je n’ai pas la solution, enfin oui, si ce n’est de vous dire que cette dernière réside uniquement en vous, et qu’il est préférable d’agir en amont que de vivre un état dépressif, un burn out, une maladie. Il appartient à chacun de chercher et de trouver ses propres solutions, de changer son regard sur ses perceptions intérieures et extérieures, d’adopter les changements nécessaires qui favoriseront progressivement un lâcher prise durable pour tendre vers davantage d’épanouissement, de bonheur et de performance.

C’est en ce sens que le coaching accompagne la personne à se réaliser plus précisément dans des délais plus courts .

Le coaching : de la performance à l’épanouissement

Nous y sommes, la performance ! Fait-elle bon ménage avec la notion du lâcher prise ?

Tant recherchée par l’entreprise pour soigner son image, son positionnement, son Chiffre d’Affaire, la performance est-elle plus porteuse d’espoir lorsqu’elle est accomplie avec du stress destructeur et des craintes ou par l’enthousiasme et la joie d’accomplir ?

Stratégiquement sur le long terme l’entreprise a t’elle intérêt à privilégier la performance par la contrainte et le stress ou par la responsabilisation, le soutien, l’autonomie et la reconnaissance ?

L’entreprise n’est-elle pas elle même victime d’un modèle scolaire qui déjà induit à la base la notion de performance par la compétition et l’élitisme, en formatant les élèves à répondre aux besoins d’une économie ou s’agit-il d’une commande de l’entreprise au système éducatif de modéliser leurs futures jeunes unités de production à la notion de performance à l’image d’une pensée unique ?

Albert Einstein – Comment je vois le monde … « Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. »

Les Français accros aux psychotropes ? (France 5) Un Français sur quatre sous psychotropes ! (Doctissimo) Médicaments psychotropes : consommations et pharmacodépendances (Inserm)

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

4

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.