Le coaching peut-il m’aider ?

le coaching peut-il m'aider ?Dans la série, je réponds à vos questions, après :

voici la demande N°3 qui est sans aucun doute celle qui m’est le plus souvent posée ?

Pensez-vous que le coaching puisse m’aider ?

Il est tout à fait légitime pour un client de me demander indirectement s’il fait le bon choix, en me posant la question : le coaching peut-il m’aider ?

Que ce soit pour le coaching ou dans tout autre choix, choisir c’est s’engager vers quelque chose dont on ne peut être absolument certain de la suite.

Choisir c’est prendre un risque vers quelque chose et c’est aussi renoncer à d’autres directions présumées peut-être meilleures, et se dire que peut-être ce choix n’est pas le bon. Mais peut-être n’y a t-il pas de choix meilleur que d’autres, simplement un chemin par lequel nous trouvons notre évolution ?

Tenaillé entre les peurs, l’inconnu et la perte de ce qui pourrait-être mieux, le client et plus largement le consommateur est en prise avec le doute et les conséquences présupposées de son choix.

Dans cette situation, trois solutions :

  • soit rechercher des indicateurs qui pourraient rassurer et confirmer le choix
  • soit lâcher prise, lâcher le mental, écouter son ressenti, son intuition et agir ou pas
  • soit ne rien faire

 

Quand l’analyse paralyse passez à l’action !

Trop réfléchir est en partie un système de fuite pour ne pas agir, pour se protéger … des peurs, du jugement, des bénéfices secondaires que l’on pourrait perdre … ou au contraire laisser place à son ego en se refusant tout type d’aide … Bref, il peut toujours y avoir une bonne raison à ne pas faire !

Alors à la question : le coaching peut-il m’aider ? c’est OUI ! le coaching peut vous aider, tout autant que votre motivation à entreprendre vous accompagne. Ne serait ce que sur le plan psychologique, avoir la croyance que le coaching peut vous aider est déjà en soi une aide. Si vous ne croyez pas en ce que vous faites ou en ce que voulez faire, cela est déjà un frein à votre évolution.

Le coaching n’a rien de magique, mais il favorise la mise en éveil de notre magie créatrice, de notre potentiel à entreprendre, quand ce qui nous fait sens répond à notre besoin de cohérence avec ce que l’on est dans le moment présent et notre objectif.

« Vous avez eu la chance unique de prendre forme humaine. Ne perdez pas votre temps. » Le trésor du Zen » texte de Maître DOGEN

Si vous ressentez le besoin de confirmer votre choix, de ne plus tourner en rond, prenez contact

Le coaching peut-il m’aider ?

Pour vous, ci-dessous, cette histoire d’Henri BRUNEL, L’année zen, qui nous montre dans l’extrême comment la volonté de vouloir, d’habiter (confiance en soi, croyance, foi …) ce que l’on désire est nécessaire avant même d’agir pour en espérer la réalisation.

J’ai publié, il y a quelques années, un petit livre sur les ordres monastiques chrétiens.

Le procureur de la Grande-Chartreuse, sorte d’intendant chargé des relations avec l’extérieur, que j’interrogeai pour les besoins de l’enquête, me conta cette anecdote :

« Dans les années soixante-huit, me dit-il, et jusqu’en 1980, nous avons accueilli un nombre exceptionnel de postulants moines. Des jeunes gens plein d’idéal …

– Et beaucoup sont restés à la Grande-Chartreuse ?

– Pas un seul ! fit le père procureur en riant. Pas un seul !

Vous savez, pour accepter de vivre dans la solitude de nos montagnes, en observant le silence, le jeûne, la prière, il faut vraiment chercher Dieu ! »

Ce récit fait écho à l’histoire bien connue que l’on raconte dans les monastères zen :

Un ermite vivait au bord d’une mare. Un matin, un jeune homme l’aborde :

« Maître, dit-il, je veux être votre disciple, j’y suis résolu.

– Pourquoi ? demande le maître.

– Parce que je veux trouver Dieu !

Sans prévenir, le maître saisit alors le jeune homme au collet et lui plonge brutalement la tête dans l’eau de la mare. Il le maintient ainsi pendant quelques secondes, tandis que le malheureux se débat :

– Que désirais-tu, quand je te maintenais la tête sous l’eau ? interroge le maître.

– De l’air ! fait le jeune homme, toussant et crachant. De l’air !

– Bien, fait le maître. Quand tu auras besoin de Dieu autant que tu as eu besoin d’air, tu reviendras ! »

 

Cet article pourrait vous intéresser :

Si tu ne trouves pas la vérité à l’endroit où tu es, où espères-tu la trouver ?

Cette chanson pourrait … vous aider

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

3

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.