Le couple : du plaisir à l’injure !

le coupleLe couple ! une rencontre du troisième type ! mais si indispensable – aimé et se sentir aimé – sans amour, seule, la personne a le sentiment d’une vie moins satisfaisante. Pour autant, être heureux à deux, demande à minima de l’attention si ce n’est des efforts parfois.

D’après la citation de Sacha Guitry : « Vivre en couple c’est essayer de résoudre à deux des problèmes que l’on n’aurait jamais eu tout seul. » Tout un programme, qui ne s’apprend pas dans les livres d’école !

La complexité du couple tient à l’évolution des difficultés que vivent deux individualités distinctes et des difficultés de leur interaction. Si ce n’est jamais totalement la faute de l’un, chacun à sa part de responsabilité au travers des changements générateurs d’interactions inharmonieuses.

De plus, comme nous n’aimons pas tous de la même façon et que l’amour, la relation, est une oeuvre à construire à deux … l’équation du bonheur amoureux, à défaut d’être illusoire, reste sans recettes magiques.

Aujourd’hui la durée de vie moyenne d’un couple est d’environ 4 ans. Autrement dit, si votre couple a dépassé les 4 ans, vous pouvez crier victoire ! enfin c’est un point de vue qui appartient à chacun(e).

Le couple – un plaisir de 3 ans !

La découverte – la séduction … le coeur a ses raisons que la raison ignore ! La relation est idéalisée, nous ne sommes pas totalement nous mêmes. Attirés – éblouis – enthousiastes … un subtil mélange de désir, de projection, de raisons, d’émotions … peut nous mener en moyenne jusqu’à trois années (stade fusionnel) d’idylle.

Au-delà des trois ans (l’amour dure 3 ans, le film), le temps qui passe va progressivement confronter le couple à leur évolution personnelle – à la routine – aux changements de vie (parentalité, déménagements, construction, choc de vie, …), aux opportunités de la vie – de ses envies – de ses attentes – de ses peurs – de ses excès comme de ses déboires …

Confrontés aux frustrations, aux difficultés, à la perte de communication, à des comportements inacceptables … le plaisir d’être ensemble disparaît. L’autre déçoit, perd de son aura … On se tient tête comme s’il devait y avoir un vainqueur …

Autant d’amour, autant de raisons, d’y mettre fin ou de le rendre meilleur ! Mais quel est donc le secret du couple épanoui ? Comment traverser les phases de la relation de couple ? et en sortir plus heureux ?

Le couple – comment y être heureux ?

Dépasser le triangle dramatique. Sortir des relations de dépendance, entre victime – persécuteur – sauveur – arrivé à se communiquer à l’autre librement, sans craintes, sans manipulations, dépassant les enjeux du stade de la relation dominant/dominé, de notre ego et de nos frustrations.

Développer les fondamentaux de la relation de couple :

  • l’intimité et le sexe dans le couple – les difficultés de la relation sexuelle dans le couple surviennent quand les besoins ou les niveaux de désir divergent créant frustration, désintéressement, infidélité … mais encore faut-il que le couple soit en mesure de communiquer à ce sujet pour espérer surmonter la situation ce qui est loin d’être une évidence du fait des tabous qui peuvent coexister.
  • le couple et la qualité de communication – Deux règles y aident particulièrement : 1 – apprenez à commencer vos phrases par « Je » et non plus par « Tu », ainsi vous ne serez plus dans la remontrance, dans l’accusation … mais vous exprimerez vos besoins, vous parlerez de vous, de vos émotions. En faisant des phrases par le « Je » vous entrer en communication non violente. 2 – Calmer nos tendances, quand l’envie de parler est présente, apprendre à écouter, à s’écouter, et quand l’envie de se taire est là et bien c’est l’occasion de parler par le « Je ».
  • Et la tendresse … bordel (brin d’humour en référence au film) – donner et recevoir de la tendresse, des marques d’affection, est important tout au cours de la vie, dans le couple – l’amour filial …

Dans le temps, chaque individualité tend à acquérir davantage d’autonomie lui permettant de trouver la bonne distance et la bonne dépendance dans le couple. Comment y parvenir ?

Le couple et ses solutions

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux. »

Alors que nous sommes globalement des handicapés de la communication intra personnelle, comment le couple peut-il s’épanouir dans la durée ?

  • Apprendre à être en amour avec soi : apprendre à se connaitre, savoir prendre soin de soi, sortir des dépendances et croyances limitantes, gérer ses émotions, …
  • Avoir des objectifs qui font sens à votre existence, qui vous motivent – une vision à long terme – quand le couple est en souffrance dans des oppositions – trouver des solutions ou poursuivre le conflit ? Regarder alors ce que vous aviez réussi à dépasser et comment ! Quels effets à court et long terme ?
  • Découvrir l’autre, tout un programme ! alors qu’il est impossible d’avoir une pleine connaissance de soi. S’intéresser à son miroir, apprendre à communiquer avec sa différence, car à croire connaitre l’autre nous anticipons des comportements, des pensées, des attentes …

Cela vous semble insurmontable, vous ne savez comment vous y prendre, travailler sur soi n’est pas si simple … faites-vous aider par un professionnel de l’accompagnement (psychologue, coach, sexologue, …). Le coaching individuel, la thérapie de couple, …

 « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. » Paolo Coelho

Si vous avez aimé cet article, partagez le !

Ces articles pourraient vous intéresser :

Couple et relations : sortir des conflits

Demandez et vous recevrez : facile ou pas !

Manque de confiance et solutions

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

2

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.