Rêve ou réalité : coach ton cerveau

rêveRêve et réalité ne font aucune différence pour le cerveau. Le saviez-vous ? Le cerveau perçoit comme réel, autant la réalité du moment présent que celui de l’imaginaire, du rêve. La pensée, le rêve … sont pour lui sa réalité. Ils sont aussi réels que ce que vous êtes en train de faire ou de dire …

« Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve. » Antoine de Saint-Exupéry

Notre réalité est bien à l’image de nos perceptions et de nos croyances. Votre niveau de lecture et de ressentis, de quoique ce soit (événement, objet, discussion …), ne seront jamais en tout point identique avec une autre personne car chacun intègre l’information qui lui arrive selon ses propres filtres.

Faire confiance en son rêve

Avoir un rêve et le poursuivre n’est pas sans effort. Dépasser ses freins en se confrontant aux étapes de la réalisation de son rêve, tel est le challenge de son chemin de vie !

  1. Nous sommes notre principal obstacle au travers de nos idées, de nos projections. Le premier pas est de se faire confiance.
  2. Savoir ce que l’on veut vraiment, trouver son Mozart, agir selon son coeur, son âme et non plus par peur, pour plaire, pour nuire … pour se fuir
  3. Votre rêve est encore loin ! Adoptez l’attitude, les pensées, les actions … de ce que vous souhaitez. visualiser votre réalisation !

« Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs. Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté. » Koan zen

Il est alors essentiel pour qui veut changer, évoluer … de commencer à comprendre qu’en nourrissant son cerveau autrement qu’à son habitude, il augmente sa part de potentiel à :

  • induire du changement,
  • devenir davantage acteur de sa vie,
  • atteindre ses objectifs, …

Penser différemment, développer son imaginaire, son rêve … aide la personne à construire et à renforcer son monde intérieur pour être en mesure de se donner toutes les chances de le transposer dans la réalité. Le cerveau est le fruit de ce que l’on y dépose et de la manière dont on s’y prend. Il y a ce que l’on choisi d’y mettre en conscience et ce à quoi notre environnement nous confronte.

Puisque le cerveau se nourrit tant de la réalité que du rêve, autant choisir les informations que nous souhaitons lui apporter et nous éloigner de ce qui le pollue, le distrait, le détourne de nos rêves. En ce sens, la méditation, la visualisation … sont d’excellentes sources pour coacher son cerveau.

Vous est-il déjà arrivé de faire un rêve, où durant ce rêve, l’impression de réalité est si forte que vous perdez durant la phase de réveil toute notion de repères, de sens, de présence … vous êtes dans ce no man’s land entre le rêve et la réalité où même réveillé la sensation de votre rêve est telle que la sensation de réalité persiste encore ?

Quel est le rêve le plus propice à votre cerveau ?

Sans rêve, sans vision … c’est l’image d’un marin à la dérive … de soi

Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux

L’espoir est sans doute le rêve le plus commun de tout humain car sans le rêve la vie ne serait-elle pas un enfer ? Nous sommes des êtres d’espoir et les rêves que nous y associons, au point d’en oublier notre simplicité mortelle, sont autant de motivation à nous transcender durant notre existence.

Puisque le rêve (l’imaginaire, la créativité …) nous est aussi vital que l’air que nous respirons, ne devrions-nous pas être éduqués à accueillir notre monde intérieur, notre imaginaire : les rêves, les émotions, les sentiments, les pensées … plutôt qu’à ingurgité des données extérieures comme le Produit Intérieur Brut de n’importe quel pays ?

A vrai dire, il n’y a qu’à voir comment nous prenons soin de la qualité de notre air, si indispensable à notre vie, pour comprendre notre manque de clairvoyance sur l’enjeu écologique de la pédagogie du soi, avec un système scolaire qui s’échine à enseigner le monde extérieur alors que l’essentiel est à l’intérieur.

Essentiellement éduqués à ce qui nous est extérieur et non à notre Être, nous sommes relativement pauvre de nous même et donc des autres. C’est quand notre organisme, notre conscience … disent stop, que la souffrance est là (épuisement professionnel, prise de conscience …), que nous arrivons parfois à entrer dans un processus d’introspection et à se reconnecter à soi, à son rêve.

Le développement personnel est l’un des moyens d’effectuer ce pas vers soi quand jusque là nous avons été privé de ce parcours éducatif de l’écologie du soi et donc d’autrui.

Le rêve qui vous convient, ce rêve le plus propice … vous pouvez l’accueillir ou l’ignorer, le mettre en oeuvre, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout !

« L’imagination est plus importante que le savoir. Le savoir est limité alors que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution. »

« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don. » Albert EINSTEIN

Ces articles pourraient vous intéresser

Matthieu Ricard: « La méditation, une nouvelle manière d’être » Lexpress.fr
Le Rêve et la Réalité – Camille MELINAND – Revue des Deux Mondes tome 145, 1898 Wikisource.org
Nos différents sommeils – Le cerveau à tous les niveaux lecerveau.mcgill.ca

Coach professionnel, j’accompagne les particuliers (adolescents et adultes) et le personnel d'entreprises à réaliser leurs objectifs de vie privée et professionnelle (décision, orientation, confiance, relation, prise de poste, performance, développement personnel, ...)

Aucun Commentaire

3

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.